DOIGT A RESSAUT ou DOIGT A RESSORT

rédaction Dr MP Mirous, Avril 2020


DE QUOI S'AGIT-IL?

Il s'agit d'un blocage douloureux digital en flexion avec incapacité d'étendre son doigt.

C'est une ténosynovite des fléchisseurs digitaux, c'est à dire un excès de liquide dans le canal digital qui est inextensible (canal constitué de poulies annulaires et cruciformes), qui s'accumule à la base du canal digital et entrave la mobilité des tendons, y est associé fréquemment la création de kystes tendineux, qui au passage des poulies digitales entrainent le blocage « ressaut ».

Un doigt ou plusieurs doigts peuvent être concernés.

Cette pathologie peut se présenter par une douleur à la base du doigt sans blocage, ou une douleur au niveau de l'articulation interphalangienne proximale (IPP) avec un flessum articulaire.

Il existe des doigts à ressaut d'origine idiopathique (sans cause), professionnelle, inflammatoire, traumatique, sportive (sport de grip : golf tennis)


AVANT LE TRAITEMENT

Aucun examen complémentaire n'est nécessaire



QUEL TRAITEMENT?

Traitement Médical : infiltration de corticoides (diprostène) dans le tunnel digital

Efficacite entre 48h à 15j, les symptômes doivent disparaître et définitivement, en cas d'échec on recommande une libération chirurgicale.

L'infiltration est à éviter en cas de diabète (destabilisation), d'allergie, de problèmes rénaux



Traitement Chirurgical

Il consiste en une libération d'agrandissement de la poulie digitale A1 et A0, pour évacuer l'excédent de liquide, et un nettoyage tendineux avec ablation des kystes.

Modalités :

En ambulatoire

Sous anesthésie locorégionale

L' intervention dure  moins de 10 minutes
Il n'y a pas d'immobilisation post-opératoire.
La Kiné commence d'emblée dès J2 post-opératoire avec les points (anticiper les RDV avec le kiné) : Drainage, mobilisation dissociative du doigt pour faire coulisser les tendons et éviter les adhérences post opératoires et l'enraidissement.
Les actes de la vie quotidienne sont possibles, mais il faut éviter les travaux de force le 1er mois.
L' arrêt de travail avoisine 1 mois.


ET APRES?

On observe une levée immédiate du ressaut.

La réalisation de la kiné en post-opératoire est impérative, pour limiter l'œdème et avoir une récupération rapide, et surtout reintégrer le doigt atteint dans un schéma corporel normal.

En général, suite à cette intervention, il existe un soulagement immédiat de la douleur, une utilisation bonne à 1 mois, un oubli de la pathologie à 2 mois.


COMPLICATIONS

Elles sont rares et communes à la plupart des chirurgie.

On retiendra l'hématome, oedème, syndrome algoneurodystrophique, infection et récupération incomplète.

Récidive : très rare, cas exceptionnel de fibrose cicatricielle


EN RESUME

Il s'agit d'une pathologie fréquente des doigts, souvent compliquant des pathologies endocriniennes ( diabète , dystrhyroidie), ou des professions sollicitant de manière répétitive la main ( possibilité de reconnaissance de maladie professionnelle).

Sur des formes douloureuses sans ressaut, l'infiltration marche très bien; néanmoins sur un ressaut chronique nécessitant l'aide de l'autre main pour le réduire ou alors sur une récidive post-infiltration, la chirrugie s'impose.

Il est préférable une prise en charge précoce de cette pathologie, pour éviter la chirurgie ou alors des complications comme une usure tendineuse des fléchisseurs avec rupture spontannée ou un enraidissment articulaire.